• IKIMASU

2019 : année touristique pour le Japon ?

Ikimasu Infojapon vous le disait il y a peu, les touristes étrangers sont de plus en plus nombreux à visiter le Japon. En 2018, ils furent 31 millions à fouler le sol nippon, contre « à peine » 854 000 en 1970. Et pour peu que l’on prenne en compte les derniers chiffres communiqués par le gouvernement japonais, l’année 2019 est bien partie pour confirmer la tendance.


Le 19 juin dernier, le gouvernement japonais a rendu public les chiffres de la fréquentation touristique pour le mois de mai 2019. Un peu plus de 2,7 millions d’étrangers ont visité l’Archipel durant cette période. Un record de fréquentation pour le 6ème mois consécutif et une hausse de 3,7 % par rapport à mai 2018 (Lire ICI). Une hausse qui aurait pu s’avérer bien plus importante encore si la « Golden Week » - une série de jours fériés s’étalant sur une période de plusieurs jours autour d'un week-end – n’avait exceptionnellement duré 10 jours cette année. Entraînant une augmentation substantielle du prix des billets d’avions à destination du Japon, celle-ci, selon toute vraisemblance, a en effet freiné le flux de touristes à destination du Pays du Soleil Levant.


Objectif : toujours plus


Si l’accroissement du tourisme inquiète des Japonais peu préparés au tourisme de masse (Lire ICI), tant pour des raisons pratiques (les lieux d’hébergement sont arrivés à saturation) que culturelles (les Japonais se sentent envahis et craignent un délitement de leur culture, notamment quand de nombreux étrangers débarquent en masse dans l’ex-capitale impériale, Kyoto, pour Hanami, entre fin mars et début avril, lors de la floraison des cerisiers), il n’en va pas de même pour leur gouvernement.


Ce dernier, loin de l’appréhender, l’encourage. Son objectif est même d’atteindre les 40 millions de visiteurs étrangers en 2020, année considérée comme cruciale par les autorités publiques nippones en raison de l’organisation par le Japon des Jeux Olympiques et Paralympiques.


Les Vietnamiens grossissent les rangs de touristes étrangers


Auparavant, le nombre total de touristes étrangers était pour moitié composé d’asiatiques en provenance de Chine, de Hong-Kong, de Taïwan et de la Corée du Sud. Si le nombre de ces derniers continue de croître, ils sont rejoints par d’autres. Sur les 13 753 600 touristes étrangers qui se sont rendus au Japon depuis le mois de janvier 2019, beaucoup étaient russes (9 700) et Vietnamiens (39 900). Les Vietnamiens, à en croire le Livre Blanc sur le tourisme au Japon publié le 21 juin 2019 par le gouvernement japonais, tendraient à s’imposer comme un nouveau vivier de visiteurs pour l’Archipel (Lire ICI).


Une conséquence directe de la coopération entre Hanoï et Tokyo pour promouvoir le tourisme de chacun des deux Etats (Lire ICI) ? Une chose semble à peu près sûre : dans la mesure où celle-ci n’a été mise en place que très récemment, elle constitue moins un accélérateur que l’accompagnement d’un phénomène déjà ancien. Du moins si l’on prend en compte les remarquables chiffres de 2018 de la fréquentation du Japon par des touristes vietnamiens.


Samuel Bon