• IKIMASU

La productrice japonaise Michiko Yoshitake n’est plus


Michiko Yoshitake était surtout connue, en France, des passionnés de cinéma japonais.


Sans elle, bon nombre de films d’auteurs nippons n’auraient sans doute pu être visionnés par ces derniers. Discrète mais pugnace, elle n’a en effet pas ménagé sa peine pour promouvoir ce que le Pays du Soleil Levant fait de mieux en matière de 7ème Art, aujourd’hui encore, en produisant et en accompagnant des films de cinéastes nippons, comme Kiyoshi Kurosawa (Le secret de la chambre noire, avec Mathieu Amalric, 2017), ou en initiant des projets à l’instar de Tokyo ! (2008).


Depuis une trentaine d’années, elle vivait à Paris. Ce qui lui permettait de consolider le lien qu’elle avait tissé entre cinéma japonais et français. Elle s’est éteinte le vendredi 14 juin des suites d’une longue maladie, tenue secrète. Avec elle, disparaît un des plus sûrs relais entre deux mondes, que l’amour du bon cinéma réunit encore.


Quentin Millet