• IKIMASU

Les saisons Hanabi : un festival qui s’étale sur les quatre saisons, partout en France

Pour découvrir un pays, à moins de s’y rendre, quoi de mieux que le cinéma ? Et pour découvrir le Japon, quoi de mieux qu’un festival ciné suivant le rythme des saisons, à l’instar des habitants de l’archipel nippon qui vivent pleinement l’instant présent et sont extrêmement attachés à chacune des saisons ? Ces quatre saisons qui font changer les paysages, les fragrances transportées par l’air et, selon, amènent chaleur ou fraîcheur.


Le printemps. Synonyme de renouveau, cette saison, qui se termine à la fin mai, attire les Japonais dans les parcs et jardins pour profiter du spectacle de la nature qui se réveille après les rigueurs de l’hiver. Le printemps, temps fort dans la vie des Japonais est une occasion symbolique de prendre un nouveau départ : c’est la rentrée scolaire pour les plus jeunes, une période de renouvellement de contrats ou de mutations au niveau professionnel et, d’une manière générale, l’occasion de prendre de bonnes résolutions.


Dans un jardin qu'on dirait éternel - Tatsushi Omori - 2019 - Durée : 1 h 40


Le festival cinématographique « Les saisons Hanabi » est une occasion privilégiée de ressentir le rythme de vie japonais. Le volet « printemps » sera placé sous le signe de l’amae, « l’attachement à l’autre » et se déroulera à compter du 15 mai dans de nombreux cinémas à travers toute la France. Au programme, un hommage à Kirin Kiki, actrice décédée en 2018, avec Les délices de Tokyo (1), Une affaire de famille, et surtout, son dernier film projeté en avant-première, Dans un jardin qu’on dirait éternel, autour duquel un évènement sur le Japon sera proposé. Egalement, un focus sur Ryusuke Hamaguchi, réalisateur de Passion, Asako I&II (2) et de Senses, avec des entretiens menés par Olivier Père, Directeur de l’unité cinéma de Arte, projetés avant chaque séance de ses films, ou encore une anime de Shin’ichirô Ushijima sur l’adolescence, Je veux manger ton pancréas, à découvrir en avant-première. Et un film surprise pour la clôture du festival…


Je veux manger ton pancréas - Shin'ichirô Ushijima - 2019 - Durée : 1 h 48


Renseignements et liste des cinémas participants, cliquer ICI



(1) Voir ICI l’article d’Ikimasu


(2) Voir ICI l’article d’Ikimasu